Quand on pense aux pays asiatiques les plus notables, le Cambodge vient rarement en premier lieu. Pourtant, l’empire Khmer a marqué de son empreinte toute la péninsule indochinoise pendant plus de quatre siècles. Les vestiges de cette civilisation fascinante ont été redécouverts récemment, près de la ville de Siem Reap. Mais pour comprendre le Cambodge contemporain, on ne peut pas faire l’impasse sur le régime dictatorial des Khmers rouges qui, entre 1975 et 1978, fût responsable de la mort de près de 2 millions de Cambodgiens.

Les temples oubliés d’Angkor

Si vous ne deviez visiter qu’une seule chose lors de votre séjour au Cambodge, c’est définitivement ceci. À quelques encablures de Phnom Penh se trouve Siem Reap, une ville très touristique. Sans charme particulier, cette ville doit son dynamisme à la proximité des ruines d’Angkor, parmi les plus célèbres de toute l’Asie, voire du monde entier. Observer le soleil se lever sur les piliers du temple d’Angkor Wat, considéré par beaucoup comme la huitième merveille du monde, est l’une des plus belles choses qui j’ai pu voir de toute ma vie.

La tragédie des Khmers rouges

Ce n’est certainement pas la partie la plus amusante du voyage, mais c’est quelque chose qu’il faut absolument voir une fois dans sa vie pour pouvoir comprendre la douleur vécue par le peuple khmer il n’y a pas si longtemps. Un peu à l’image des camps de la mort de Pologne, vous pourrez visiter la prison S21, au cœur de Phnom Penh, ou les Killing Fields, ces champs de la mort situés aux portes de la capitale, aujourd’hui transformés en un saisissant mausolée.

Après l’histoire, les plages du sud

Le Cambodge n’est pas spécialement réputé pour la beauté de ses plages, en comparaison avec la Thaïlande ou les Philippines par exemple. Mais, autour de la station balnéaire de Sihanoukville ou de l’île de Koh Rong, vous trouverez largement de quoi vous faire plaisir ! J’ai même entendu qu’une saison du programme télévisé Koh Lanta y avait été tournée il y a quelques années. Pour sortir définitivement des sentiers battus tout en restant à l’ombre des palmiers, vous pouvez louer un deux-roues et aller explorer les environs jusqu’à la ville de Kep, non loin du Vietnam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *